Transformer un spectateur en ambassadeur


Obtenir de l'audience en suffisance pour chacun de vos concerts est une chose, convaincre vos spectateurs les plus fidèles à parler de vous à leur entourage en est une autre. Ce concept de conversion de votre public en ambassadeur est un objectif très prisé en marketing d'entreprise et devrait également l'être dans le milieu musical.


Qu'est ce qu'un ambassadeur ?


Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de conscientiser l'existence de différents types d'audience.

Lorsque votre projet musical est découvert pour la première fois, via un post sur un réseau social par exemple, on qualifiera les personnes qui consultent votre annonce comme étant de simples visiteurs. Ces personnes n'ont a priori aucun lien direct avec votre groupe et sont en phase de découverte.


L'objectif premier sera donc d'amener ces visiteurs à s'intéresser à vous, puis, de les inciter à passer à l'action : à venir voir vos concerts, à écouter vos albums, etc. Lorsqu'ils auront effectué l'une ou plusieurs de ces démarches, vous pourrez les considérer comme faisant partie de vos spectateurs, de votre audience.


La seconde étape du processus sera de fidéliser ces spectateurs grâce, entre autres, à certaines démarches décrites dans les précédents articles. Lorsqu'un membre de votre audience revient régulièrement voir vos prestations, il n'est généralement plus qu'à un pas de l'objectif final : devenir un ambassadeur de votre projet musical.

C'est de cette étape dont il est question dans cet article. Comment motiver vos spectateurs les plus fidèles à parler de vous ?


Donner de l'importance à son public


La clé du succès de cette entreprise est basé sur la création d'une relation privilégiée. Dès qu'il ne sera plus question pour vous de considérer chaque spectateur comme un numéro de siège, vous pourrez entamer cette relation avec eux.


On ne parle pas ici d'aller prendre le café le dimanche matin chez le barbu du troisième rang. Ce genre de relation n'est pas tenable à grande échelle. Vous devez plutôt vous focaliser sur l'expérience vécue lors de vos événements et sur la pertinence de l'information que vous envoyez à vos publics cibles.


Il existe de nombreuses possibilités et il serait extrêmement long et inutile de s'étaler sur chacune d'entre elles mais en voici quelques exemples pour illustrer ces propos :

  • A la fin de votre concert, vous avez encore pas mal de choses à faire, j'en suis sûr. Démonter votre matos, aller boire un verre en backstage, ... mais la priorité n'est pas là. Prendre le temps de discuter avec votre public, au stand merchandising par exemple, est beaucoup plus important que tout cela. Vous n'imaginez pas tout ce qu'une signature sur un album peut faire pour vous.

  • Les gens qui vous suivent sur les réseaux sociaux rêvent d'être inclus dans votre petite vie privée. Ce n'est pas pour rien que les plateformes comme TikTok cartonnent. Partager des stories de moments insolites crée réellement une plus-value pour votre public qui aura l'impression de mieux vous connaître.

  • Un remerciement tout particulier pour les personnes présentes à votre concert du week-end dernier est également un bon moyen de créer du lien. Pour ce faire, un simple post sur les réseaux sociaux le lendemain de la veille est amplement suffisant.

  • Elaborez vos mailing-listes en envoyant l'information pertinente aux bonnes personnes. Vous ne voudriez pas manquer d'inviter vos fidèles au même titre qu'il est inutile de bombarder une personne qui n'a pas choisi de vous suivre (et pourtant... on voit ça souvent).

  • Prenez le temps de répondre aux commentaires et messages que vous laissent le public. Un petit merci suivi du nom de la personne est mieux que rien. Idéalement, engagez une vraie discussion si c'est pertinent.


Vous voyez, j'imagine, où je veux en venir.


Revoir les fondamentaux


Ce dernier article de la série Le Marketing pour musiciens est un peu l'apogée de votre stratégie de marketing musical. Mais, ce qu'il reste à considérer est qu'il ne s'agit pas d'une démarche ayant un début et une fin. Tout ce qui est présenté dans cette suite d'articles est à considérer comme circulaire et ne fait que reprendre du début une fois terminé.


Lorsque vous aurez fait le tour complet et mis en place les différents éléments suggérés, il ne sera évidemment pas nécessaire d'absolument tout effacer et de reprendre depuis le début. Certains acquis resteront en place pour plusieurs cycles : vous n'allez pas changer de site web tout les ans, ni de photo de profil toutes les semaines. Les contenus relevants comme vos vidéos et albums publiés resteront toujours là et ne seront pas remplacés mais bien complémentaires de ce que vous aurez de nouveau à proposer.


En revanche, attirer de l'audience devrait faire partie de vos préoccupations permanentes. Attirer ces nouveaux venus vers vos réseaux sociaux, votre site web, vos concerts, l'achat de votre merchandising, l'écoute de vos albums puis vers le statut d'ambassadeur de votre groupe de musique aussi !

sjh marketing logo
Pour aller plus loin, vous pourrez très prochainement découvrir notre nouveau site web entièrement dédié au marketing

Ce qui compte est que chaque démarche doit continuellement être analysée et améliorée. Dans un monde où l'information circule en grande quantité à une vitesse encore jamais atteinte par le passé, vous vous devez de suivre le rythme. Quelques semaines d'inactivité pour un projet un peu trop jeune et c'est le retour à la case départ garantit.


De la rigueur et de l'organisation. Comme je vous le disais dans les premiers articles, commencez petit mais tenez vous à vos engagements et développez votre stratégie au fur et à mesure en y consacrant progressivement le temps et l'énergie nécessaire à l'atteinte de vos objectifs !


Sébastien Peeters

Réseaux sociaux : @sjhpeeters

Première publication : août 2020Dernière mise à jour le 27 janvier 2021

Vous avez besoin de conseils personnalisés ?